suite Analyse Pscyho-Organique

Lire plus :

Le processus est simple : lorsqu’une pensée est empêchée, elle laisse une empreinte dans le corps ainsi que dans  le psychisme, et c ‘est le même principe pour  le corps lorsqu’il est touché, il déclenche sensations, émotions, images ou expression verbale.

En clair l’analyste psycho-organique travaille non seulement avec les rêves mais aussi avec le rêve éveillé et les images symboliques  (l’inconscient est situationnel) comme le souligne Paul Boyesen, l’inconscient se réfère aux situations vécues et c’est à ces situations qu’il convient de permettre de remonter à la conscience. L’analyse psycho-organique s’appuie sur quatre grands axes psychothérapeutiques.

L’axe psychanalytique :

Les phénomènes en jeu dans la relation thérapeutique (transfert, projections, etc.) en fait la nécessitée de faire remonter à la conscience les situations inconscientes.

Une attention particulière est alors portée à la relation thérapeutique, (transfert/contre-transfert). L’observation de ces mécanismes projectifs aide beaucoup l’analysant à élargir son champ de conscience et les enjeux de toutes relations qui s’en suivent…

(….)

L’axe psycho-énergétique et psycho-corporel :

Essentiellement inspiré de diverses pratiques (élaborées essentiellement par W. Reich, A. Lowen (bioénergie) et G. Boyesen (biodynamique). Ici, bien que le corps ne soit pas le centre de l’attention, il est partie intégrante du « sujet parlant ». S’il survient par exemple une décharge émotionnelle, l’attention sera portée aussi bien sur la situation passée ou actuelle que sur la circulation énergétique dans sont corps.

L’axe de la psychologie humaniste :

L’attention est portée sur le dialogue qu’entretient le psychothérapeute et l’analysant, chacun étant vu comme une personne à part entière.

Ici, il n’y a pas d’un côté un psychothérapeute supposé savoir et de l’autre un patient s’ignorant lui-même, il y a avant tout une relation au service de l’analysant. Plus celui-ci pourra exprimer son identité propre en abandonnant peu à peu son système défensif, plus le sens de ses projets et sa responsabilité notamment sur son choix d’expérience lui apparaîtront clairement.

L’axe philosophique et sensologique :

La sensologie est un aspect fondamental de l’Analyse Psycho-Organique dans la mesure où ce concept développé par Paul Boyesen tient compte à la fois du sens (direction) que des sens (ressenti). Il est question de l’alliance du lien intime (qui n’est mis en avant) dans l’analyse psycho-organique et du travail analytique au travail corporel, vont permettre une profonde connexion ou communion entre le sens que l’on donne à sa vie et la manière dont on la ressent et dont on l’incarne.

Source : Mon-Psychotherapeute.Com         

Comments